Interclubs

Samedi 12 mars, nous accueillîmes la sympathique équipe de Seichamps, récemment promue en Nationale 3. La rencontre, déséquilibrée sur le papier, le fut également sur l’échiquier.

Le retour d’Olivier était à signaler et fut couronné de succès. Pourtant opposés à une résistance certaine sur l’échiquier, la logique du Elo s’installa avec l’avancée des parties, et c’est pour la deuxième fois cette saison que nous l’emportions sur le score de 7-0. Le week-end commençait on ne peut mieux.

Le dimanche matin, occasion de se reposer pour les uns et d’accueillir l’équipe de Kaïssa pour les autres. L’équipe de départementale joua sa sixième ronde.

Dans une partie très décousue, Emre rata le bon coup au moment critique. Il le vit un coup plus tard, trop tard. Mais une belle partie pour gagner de l’expérience malgré la défaite. Expérience qui ne fit pas défaut à Miodrag, auteur d’une très belle partie et logiquement vainqueur. Une autre belle victoire : Etienne pris rapidement l’avantage stratégique et même s’il faillit voir son adversaire revenir dans la partie, il assura l’avantage pour Saverne. Une erreur stratégique affaiblissant le roque de la part de l’adversaire de Thierry et une attaque sur cette faiblesse firent mener l’équipe 3-1. Dans deux parties avec de nombreux rebondissements tactiques, Stéphane et Michel s’imposèrent également au bout du compte pour sceller la victoire et la première place du groupe, bravo les champions !

Fin de semaine heureuse donc, avec deux victoires qui assurèrent les objectifs de l’année. Il resta encore un déplacement à Metz dimanche après-midi pour affronter Charleville-Mézières en Nationale 3. Et sur le papier, la confrontation s’annonça légèrement en notre défaveur.

Pourtant, nous nous trouvâmes rapidement en bonne position. Daniel gagna un pion au bout de quatre coups et pensa  » Ceci n’est pas une partie ». Il resta appliqué jusqu’au bout et démontra plus de compréhension que son adversaire qui voyait filer sa partie. Jean-Michel, décidément imperturbable depuis début janvier, doubla la mise pour Saverne, qui menait 2-0. Au premier échiquier, André ayant les noirs ne laissa point le cours de la partie à son adverse qui s’écoula selon une variante qu’il avait choisi. Il ne prit pas l’eau dans une position compliquée qu’il géra de main de maître.

Marco profitait d’une bonne ouverture pour s’aventurer dans une attaque du roque adverse, mais son adverse le contra de manière franche et surprenante. Assommé par les coups de son adversaire, il perdit la partie. Juste derrière et après avoir défendu pendant de nombreux coups, dont certains furent douteux, je ratai l’occasion de me sortir du bourbier, et après un blocage à l’aile roi, mon adversaire attaqua mon aile dame et augmentait son avantage. Je pris le bouillon et le score fut dès lors de 3 à 2. Score en notre avantage et qui dans la perspective d’une défaite, une nulle et une victoire sur les trois derniers échiquiers conduisait à la victoire.

Oui mais, car il y a un mais, la défaite semblait inéluctable, la nulle compromise et la victoire en doute. Claude ne trouva pas la faille dans une position intéressante et faillit perdre sur une bêtise. Il perdit finalement, pour la première fois de la saison. Mais nous ne nous laissions pas abattre par Charleville, bien décidés à écrire nous-mêmes la suite de l’histoire.

Dominik, en difficulté depuis de nombreux coups, se défendit comme il put et ne laissa pas son adversaire brillé. Il entama pour nous la fin du périple en signant la nulle nécessaire et malgré une certaine déception lisible sur son visage suite à sa partie, je m’empressai de le féliciter, tellement je savais important ce demi-point.

Et alors qu’un peu plutôt une victoire semblait s’envoler, l’espoir  de l’emporter était à nouveau de mise. Mes yeux se levèrent donc vers le ciel et c’est évidemment Jean que je pus trouver. Dans une dramaturgie à nouveau digne de Racine, Jean ne s’y prit pas les pieds et signa d’un sacrifice de tour, Tf2+, une victoire à couper le souffle de son adversaire. Quatre à trois, la victoire fut là.

Superbe saison qu’il ne restera plus qu’à finir en apothéose au mois d’avril.

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.

Départementale : reçu 5/5 !

Magré les absences de quelques cadors, c’est une belle équipe qui se déplaçait à Strasbourg en division départementale.
Daniel, Miodrag, Thierry, Stéphane, Michel et Emre (sa première) remportent un large succès, encore un, pour Saverne 2.
Daniel a neutralisé le capitaine et joueur le mieux classé de l’équipe adverse au premier échiquier.
Michel a subi des distractions et laisse un point en route, mais le reste du match est sans appel et le score final est de 4 à 1.
Avec cinq victoires en cinq rencontres, l’équipe se rapproche un peu plus du titre de champion de groupe !
Prochaine échéance ce dimanche 13 mars face à Kaïssa.

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.

Interclubs 10 janvier : deux succès sans ombrage.

Départementale : une nette victoire.

Opposée à une jeune équipe de Bischwiller, celle de Saverne ne laissait pas passer l’occasion de conforter sa première place.
Composée de Daniel, Miodrag, François, Sylvain, Philippe et Etienne, l’équipe savernoise était bien mieux classée, mais n’a pas pris la rencontre à la légère pour autant.
Une copie quasi parfaite et expéditive : 5-1 en deux heures de jeu.
Au coude-à-coude avec Strasbourg, l’équipe reste première et creuse encore un peu l’écart au départage.

Nationale 3 : un succès formidable.

C’est avec un grand plaisir que votre rédacteur attendait ses amis de la cité ducale pour la rencontre face à l’Echiquier Nancéien.
Plaisir mêlé de la crainte de voir arriver une équipe très compétitive, ce qui fut le cas.
Et pourtant, tout alla dans le bon sens pour Saverne qui survolait un combat pourtant équilibré sur le papier.

Avec les blancs, Oliver, Marco et Claude avaient directement occupé le centre de l’échiquier pour exercer une pression sur leurs adversaires, tandis que Jean-Michel avait opté pour une ouverture plus tranquille.
Avec les noirs, André subissait un sacrifice osé et consacrait beaucoup de temps pour améliorer petit à petit sa position.
Mickael prenait le temps de la réflexion fasse à un adversaire qui lançait ses coups au rythme d’une arme automatique.
Je prenais également mon temps et tentait de gagner de l’espace alors que mon adversaire avait dans la tête d’attaquer mon petit roque. Enfin, Jean-Philippe avait échangé massivement les pièces et se retrouvait dans une finale plutôt défavorable, mais intéressante et déséquilibrée.

Le calme de Mickael lui avait déjà profité, et il était trop tard lorsque son adversaire se mit à réfléchir plus profondément. Et voilà un premier point dans la besace savernoise. Et la confiance qui gagnait l’équipe.
Les coups passant, Oliver et Marco accentuaient la pression et leurs menaces tactiques firent mouche. Ajouter à cela une attaque insuffisante de mon adversaire et le score enflait à l’approche du contrôle de temps : 4-0.
Claude, dominateur sur l’échiquier et ayant suivi le fil de la rencontre, signait le partage du point pour assurer la victoire d’équipe.
André, Jean-Michel et Jean-Philippe avaient donc toute la liberté pour jouer leurs parties sans pression. Le premier avait donné un peu de son avantage pour simplifier la position en crise de temps et finissait par l’emporter. Les deux suivants semblaient menacés à la sortie de l’ouverture, mais la table avait tourné. Jean-Michel et Jean-Philippe poussaient donc en finale pour profiter des avantages obtenus et parachevaient la victoire d’équipe : 7-0.

Une rencontre où tout allait dans notre sens et une mauvaise surprise réservée à mes amis nancéiens.
Un succès trop large pour y croire et qui fut célébré comme il se doit.IMG_0247[1]

 

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.

Coupe de Saverne 2016

21 joueurs de Saverne et des clubs alentours étaient réunis pour la Coupe de Saverne. Toujours dans son format avec handicap de temps en fonction du Elo, des surprises ont émergées de la phase de groupes.

Marc Hoerter, qui anime la section échecs du Lycée Leclerc était venu défier les joueurs de club. Bien lui en a pris, puisqu’il se qualifie pour la poule haute en finissant deuxième de son groupe !
Tous les clubs représentés avaient encore des participants en quarts de finale, en poule haute comme en poule basse, mais ce sont les Savernois qui tireront le mieux leur épingle du jeu.
Les finales des poules haute et basse offraient des duels familiaux et 100% savernois. En poule haute, Marco, le cadet des frères Lisanti, battait son frère André au terme d’une ultime partie Armaggedon, après un premier match nul. Bravo à lui qui reste invaincu sur toute la compétition et remporte la Coupe de Saverne.
En poule basse, c’est encore la jeunesse qui s’imposait puisque Daniel Mathis bat son père Jean-Michel, pourtant mieux classé. Bravo à lui !

Et merci à Corinne, qui a permis que le tournoi set clôture dans la bonne humeur autour de la galette de roi et en la présence de M. le Maire qui nous fit le plaisir de sa visite.

Et une photo des derniers irréductibles.
IMG_0240[1]

 

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.