Interclubs 10 janvier : deux succès sans ombrage.

Départementale : une nette victoire.

Opposée à une jeune équipe de Bischwiller, celle de Saverne ne laissait pas passer l’occasion de conforter sa première place.
Composée de Daniel, Miodrag, François, Sylvain, Philippe et Etienne, l’équipe savernoise était bien mieux classée, mais n’a pas pris la rencontre à la légère pour autant.
Une copie quasi parfaite et expéditive : 5-1 en deux heures de jeu.
Au coude-à-coude avec Strasbourg, l’équipe reste première et creuse encore un peu l’écart au départage.

Nationale 3 : un succès formidable.

C’est avec un grand plaisir que votre rédacteur attendait ses amis de la cité ducale pour la rencontre face à l’Echiquier Nancéien.
Plaisir mêlé de la crainte de voir arriver une équipe très compétitive, ce qui fut le cas.
Et pourtant, tout alla dans le bon sens pour Saverne qui survolait un combat pourtant équilibré sur le papier.

Avec les blancs, Oliver, Marco et Claude avaient directement occupé le centre de l’échiquier pour exercer une pression sur leurs adversaires, tandis que Jean-Michel avait opté pour une ouverture plus tranquille.
Avec les noirs, André subissait un sacrifice osé et consacrait beaucoup de temps pour améliorer petit à petit sa position.
Mickael prenait le temps de la réflexion fasse à un adversaire qui lançait ses coups au rythme d’une arme automatique.
Je prenais également mon temps et tentait de gagner de l’espace alors que mon adversaire avait dans la tête d’attaquer mon petit roque. Enfin, Jean-Philippe avait échangé massivement les pièces et se retrouvait dans une finale plutôt défavorable, mais intéressante et déséquilibrée.

Le calme de Mickael lui avait déjà profité, et il était trop tard lorsque son adversaire se mit à réfléchir plus profondément. Et voilà un premier point dans la besace savernoise. Et la confiance qui gagnait l’équipe.
Les coups passant, Oliver et Marco accentuaient la pression et leurs menaces tactiques firent mouche. Ajouter à cela une attaque insuffisante de mon adversaire et le score enflait à l’approche du contrôle de temps : 4-0.
Claude, dominateur sur l’échiquier et ayant suivi le fil de la rencontre, signait le partage du point pour assurer la victoire d’équipe.
André, Jean-Michel et Jean-Philippe avaient donc toute la liberté pour jouer leurs parties sans pression. Le premier avait donné un peu de son avantage pour simplifier la position en crise de temps et finissait par l’emporter. Les deux suivants semblaient menacés à la sortie de l’ouverture, mais la table avait tourné. Jean-Michel et Jean-Philippe poussaient donc en finale pour profiter des avantages obtenus et parachevaient la victoire d’équipe : 7-0.

Une rencontre où tout allait dans notre sens et une mauvaise surprise réservée à mes amis nancéiens.
Un succès trop large pour y croire et qui fut célébré comme il se doit.IMG_0247[1]

 

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.