Interclubs

Samedi 12 mars, nous accueillîmes la sympathique équipe de Seichamps, récemment promue en Nationale 3. La rencontre, déséquilibrée sur le papier, le fut également sur l’échiquier.

Le retour d’Olivier était à signaler et fut couronné de succès. Pourtant opposés à une résistance certaine sur l’échiquier, la logique du Elo s’installa avec l’avancée des parties, et c’est pour la deuxième fois cette saison que nous l’emportions sur le score de 7-0. Le week-end commençait on ne peut mieux.

Le dimanche matin, occasion de se reposer pour les uns et d’accueillir l’équipe de Kaïssa pour les autres. L’équipe de départementale joua sa sixième ronde.

Dans une partie très décousue, Emre rata le bon coup au moment critique. Il le vit un coup plus tard, trop tard. Mais une belle partie pour gagner de l’expérience malgré la défaite. Expérience qui ne fit pas défaut à Miodrag, auteur d’une très belle partie et logiquement vainqueur. Une autre belle victoire : Etienne pris rapidement l’avantage stratégique et même s’il faillit voir son adversaire revenir dans la partie, il assura l’avantage pour Saverne. Une erreur stratégique affaiblissant le roque de la part de l’adversaire de Thierry et une attaque sur cette faiblesse firent mener l’équipe 3-1. Dans deux parties avec de nombreux rebondissements tactiques, Stéphane et Michel s’imposèrent également au bout du compte pour sceller la victoire et la première place du groupe, bravo les champions !

Fin de semaine heureuse donc, avec deux victoires qui assurèrent les objectifs de l’année. Il resta encore un déplacement à Metz dimanche après-midi pour affronter Charleville-Mézières en Nationale 3. Et sur le papier, la confrontation s’annonça légèrement en notre défaveur.

Pourtant, nous nous trouvâmes rapidement en bonne position. Daniel gagna un pion au bout de quatre coups et pensa  » Ceci n’est pas une partie ». Il resta appliqué jusqu’au bout et démontra plus de compréhension que son adversaire qui voyait filer sa partie. Jean-Michel, décidément imperturbable depuis début janvier, doubla la mise pour Saverne, qui menait 2-0. Au premier échiquier, André ayant les noirs ne laissa point le cours de la partie à son adverse qui s’écoula selon une variante qu’il avait choisi. Il ne prit pas l’eau dans une position compliquée qu’il géra de main de maître.

Marco profitait d’une bonne ouverture pour s’aventurer dans une attaque du roque adverse, mais son adverse le contra de manière franche et surprenante. Assommé par les coups de son adversaire, il perdit la partie. Juste derrière et après avoir défendu pendant de nombreux coups, dont certains furent douteux, je ratai l’occasion de me sortir du bourbier, et après un blocage à l’aile roi, mon adversaire attaqua mon aile dame et augmentait son avantage. Je pris le bouillon et le score fut dès lors de 3 à 2. Score en notre avantage et qui dans la perspective d’une défaite, une nulle et une victoire sur les trois derniers échiquiers conduisait à la victoire.

Oui mais, car il y a un mais, la défaite semblait inéluctable, la nulle compromise et la victoire en doute. Claude ne trouva pas la faille dans une position intéressante et faillit perdre sur une bêtise. Il perdit finalement, pour la première fois de la saison. Mais nous ne nous laissions pas abattre par Charleville, bien décidés à écrire nous-mêmes la suite de l’histoire.

Dominik, en difficulté depuis de nombreux coups, se défendit comme il put et ne laissa pas son adversaire brillé. Il entama pour nous la fin du périple en signant la nulle nécessaire et malgré une certaine déception lisible sur son visage suite à sa partie, je m’empressai de le féliciter, tellement je savais important ce demi-point.

Et alors qu’un peu plutôt une victoire semblait s’envoler, l’espoir  de l’emporter était à nouveau de mise. Mes yeux se levèrent donc vers le ciel et c’est évidemment Jean que je pus trouver. Dans une dramaturgie à nouveau digne de Racine, Jean ne s’y prit pas les pieds et signa d’un sacrifice de tour, Tf2+, une victoire à couper le souffle de son adversaire. Quatre à trois, la victoire fut là.

Superbe saison qu’il ne restera plus qu’à finir en apothéose au mois d’avril.

Cercle d’Echecs Saverne – Marathon 2017 le 21-22 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.