Nationale 3 : un goût de trop peu…

Dimanche 03 janvier, nous accueillions l’équipe de Maizières-les-Metz.

Partant avec un point d’avance et l’avantage sur le papier, l’équipe démarrait bien et les positions étaient globalement intéressantes au bout de la première heure de jeu.
Alors que Marco et Dominik prenaient nettement l’avantage, Claude acceptait la proposition de nulle de son adversaire qui nous rapprochait de la victoire par équipe.
Mais après plus de 3h de jeu, la situation se détériorait.
Jean-Michel, Jean-Philippe et moi-même avions gâché des positions intéressantes pouvant poser des problèmes à nos adversaires.
Nous nous retrouvions chacun avec un pion de moins, mais conservions des chances de nulle.
Sebastian, qui était rentré rapidement en finale, n’en finissait pas de manœuvrer pour prendre l’ascendant sur son adversaire.

Tout s’enchaîna ensuite rapidement.
Marco et Dominik concrétisaient l’avantage obtenu et leurs belles victoires faisaient enfler le score en notre faveur : 3-0.
Malheureusement, la situation s’était détériorée pour Jean-Michel et Jean-Philippe qui voyaient la nulle s’envoler. Une ultime erreur de ma part laissait dramatiquement nos adversaires revenir soudainement au score,  3-3.
Tout reposait sur Sebastian, qui brillant jusque là, avait peiné à progresser dans une position bloquée, malgré deux pions de plus.
Le gain lui échappait malheureusement et l’équipe, elle aussi, devait se contenter d’un match nul.

Dans un match largement à notre portée, nous laissions donc malheureusement échapper un point de match en cette nouvelle année.

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.

Interclubs adultes : un très bon départ !

L’équipe 1 se déplaçait dimanche en terrain neutre pour une rencontre face à Recy. C’est le club de Maizières-les-Metz qui nous accueillit bien sympathiquement.

L’après-midi commençait bien, puisque un message de Thierry juste avant le match nous annonçait la victoire de l’équipe le matin même : 4-1 ! Ensuite, c’était donc à nous d’entrer dans l’arène. De manière mouvementée…

André donna le ton avec une ouverture dont il a le secret. Les spectateurs étaient partis pour plusieurs interrogations. A ma gauche et après avoir donné un pion, Mickaël voyait les compensations s’éloigner. Une déviation de sa dame permis à son adversaire un clouage décisif. Pas le temps pour lui de se défaire du clouage en roquant. Il abandonna un peu plus tard. A ma droite, Jean-Michel souffrait également de la position centrale de son roi. Des menaces et des découvertes à répétition eurent raison de lui et rendirent le début de partie compliquée : 0-2.

Je ne sais pas si j’avais porté malchance à mes voisins, mais j’entrevoyais au moins un avantage d’espace et d’activité dans ma partie. Marco et Oliver avaient très bien entamé leur partie avec les pièces blanches et une attaque se profilait. Enfin, la paire Wiedenhoff œuvrait à l’arrière. Claude prenait son temps pour cette reprise, mais semblait à l’aise. Jean-Philippe avait bien géré l’ouverture et posa des problèmes à son adversaire. Alors qu’il aurait pu opter pour une position déséquilibrée et tendue, son adversaire choisit un coup passif. Excellente partie de Jean-Philippe qui en profita pour prendre le centre et montra, en bon capitaine, le chemin de la victoire. Il fut rapidement suivi par Marco, lui aussi auteur d’une prestation nette et convaincante : 2-2.

Pendant ce temps-là, André avait sorti et quelque peu échangé ces pièces. Claude avait fini son développement et manœuvrait pour profiter de son espace, malgré un sévère retard à la pendule. Oliver et moi-même avions tous les deux cherché à faire fructifier notre avantage. En oubliant un contre-jeu sur nos rois, nous aurions pu être punis. Il s’en sortit avec un avantage net. Ce fut moins clair pour moi.

Plus tard, la partie d’André commençait à être dégagée, et une paire de fous braquée sur le roi adverse lui permis de prendre également l’avantage. Avec technique, il nous permis enfin de mener la danse : 3-2. Claude signa la nulle alors qu’Oliver convertissait finalement son avantage. 4-2, la victoire était là.

Je proposai donc la nulle, prêt à aller me restaurer avec mes coéquipiers. Mon adversaire préféra tenter sa chance et après une heure et demie de patience, la nulle fut obtenue par répétition des coups. Ayant connu des hauts et des bas dans la partie, je ne m’en sortais pas si mal… et l’on pouvait enfin aller fêter cette première victoire !

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.

Première ronde du championnat par équipe et premières victoires

Saverne 4 – 2 Recy
f UWIRA Oliver 2208 1 – 0 HIRARDIN Vincent 2147
f LISANTI Andre 2241 1 – 0 CZEKAJ Christophe 2235
LISANTI Marco 2072 1 – 0 MORET Florian 1960
POUCHON Mickael 1993 0 – 1 MONTHOUX Pierre-Yves 1936
JACQUOT Adrien 1936 X – X PREVOT Jean-Louis 1892
MATHIS Jean-Michel 1822 0 – 1 GUILLART Johan 1773
WIEDENHOFF Claude 1868 X – X RAULET Alain 1856
WIEDENHOFF Jean-Philippe 1811 1 – 0 DHAYNAUT Gilles 1649

 

Ceig 3 1 – 4 Saverne 2
SCHMITT Frederic 1503 0 – 1 MATHIS Daniel 1743
RAJACIC Michel 1397 0 – 1 PFISTER Thierry 1540
SOW Aliou Bocar 1409 0 – 1 KUCHLY Sylvain 1620
DOTZAUER Felix 1347 0 – 1 MATHIS Stephane 1401
DEMBELE Lucky 1130 X – X ROTH Etienne 1210
SEGUIN Leo 1110 1 – 0 FALET Valentin 1010

Cercle d’Echecs Saverne – Rapide 2016 le dimanche 15 mai.