Interclubs adultes : un très bon départ !

L’équipe 1 se déplaçait dimanche en terrain neutre pour une rencontre face à Recy. C’est le club de Maizières-les-Metz qui nous accueillit bien sympathiquement.

L’après-midi commençait bien, puisque un message de Thierry juste avant le match nous annonçait la victoire de l’équipe le matin même : 4-1 ! Ensuite, c’était donc à nous d’entrer dans l’arène. De manière mouvementée…

André donna le ton avec une ouverture dont il a le secret. Les spectateurs étaient partis pour plusieurs interrogations. A ma gauche et après avoir donné un pion, Mickaël voyait les compensations s’éloigner. Une déviation de sa dame permis à son adversaire un clouage décisif. Pas le temps pour lui de se défaire du clouage en roquant. Il abandonna un peu plus tard. A ma droite, Jean-Michel souffrait également de la position centrale de son roi. Des menaces et des découvertes à répétition eurent raison de lui et rendirent le début de partie compliquée : 0-2.

Je ne sais pas si j’avais porté malchance à mes voisins, mais j’entrevoyais au moins un avantage d’espace et d’activité dans ma partie. Marco et Oliver avaient très bien entamé leur partie avec les pièces blanches et une attaque se profilait. Enfin, la paire Wiedenhoff œuvrait à l’arrière. Claude prenait son temps pour cette reprise, mais semblait à l’aise. Jean-Philippe avait bien géré l’ouverture et posa des problèmes à son adversaire. Alors qu’il aurait pu opter pour une position déséquilibrée et tendue, son adversaire choisit un coup passif. Excellente partie de Jean-Philippe qui en profita pour prendre le centre et montra, en bon capitaine, le chemin de la victoire. Il fut rapidement suivi par Marco, lui aussi auteur d’une prestation nette et convaincante : 2-2.

Pendant ce temps-là, André avait sorti et quelque peu échangé ces pièces. Claude avait fini son développement et manœuvrait pour profiter de son espace, malgré un sévère retard à la pendule. Oliver et moi-même avions tous les deux cherché à faire fructifier notre avantage. En oubliant un contre-jeu sur nos rois, nous aurions pu être punis. Il s’en sortit avec un avantage net. Ce fut moins clair pour moi.

Plus tard, la partie d’André commençait à être dégagée, et une paire de fous braquée sur le roi adverse lui permis de prendre également l’avantage. Avec technique, il nous permis enfin de mener la danse : 3-2. Claude signa la nulle alors qu’Oliver convertissait finalement son avantage. 4-2, la victoire était là.

Je proposai donc la nulle, prêt à aller me restaurer avec mes coéquipiers. Mon adversaire préféra tenter sa chance et après une heure et demie de patience, la nulle fut obtenue par répétition des coups. Ayant connu des hauts et des bas dans la partie, je ne m’en sortais pas si mal… et l’on pouvait enfin aller fêter cette première victoire !

– Cercle d’Echecs Saverne –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.