LE COIN DU PROBLEME JUIN 2006

Le Thème Bristol

Le problème éponyme participa au Tournoi de Bristol en 1861 (d’où son nom) et fut composé par le grand problémiste Frank Healey. L’idée est simple et très esthétique :

18 – Frank Healey
Bristol Problem Tourney 1861

pb018.JPG

Mat en 3 coups

La clé, quasi inimaginable à l’époque, 1. Th1!!! dégage la première traverse et prépare l’arrivée de la Dame blanche. Si 1. … Fd7 ou é8 2. Db1! (menace 3. Db4#) obligeant le FN à revenir : 2. … Fb5 3. Dg1#! grâce au blocage en b5.
le thème Bristol comporte donc deux manoeuvres :
D’abord un dégagement de ligne au-delà d’une case critique (ici g1), cela devrait vous rappeler le thème indien.
Ensuite, utilisation de la ligne dégagée par une autre pièce qui va occuper la case critique. Vous aurez bien sûr remarqué que la TBh1 ne joue absolument plus aucun rôle après la clé.

L’idée a, par la suite, été beaucoup travaillée en deux-coups; voici l’une des plus célèbres réalisations :
19 – A. Kraemer
Bochumer Anzeiger 1926

pb019.JPG

Mat en 2 coups

1. Tç8!! afin de préparer la venue future de la DB
1. … Rxg3 2. Dç7# mat sur la case critique.

Le problème suivant comporte deux pièges « Bristol »; peut-être tenons-nous ici l’origine de l’expression « Bristol d’invitation » ?? :

20 – N. Avramenko & M. Marandjuk
5ème Prix Schach-Echo 1970

pb020.JPG

Mat en deux coups

Essayons le coup critique : 1. Ff8? Blocus
1. … Ré6 2. Dé7# mat sur la case critique
1. … Rd4 2. Fg7#
1. … d4 2. Tç5#
mais, il n’y a plus de mat après 1. … é3!

L’on est ensuite tenté par 1. Tçf3? Blocus
1. … é3 2. Dxé3# il s’agit donc également d’un Bristol, puisque la DB mate sur la case é3 dégagée par la clé.
1. … Ré6 2. Té7#
1. … Rd4 2. Dç3#

En fait, la clé 1. Da8! change tout le jeu, et il n’y a plus de Bristol :
1. … Ré6 2. Dé8#
1. … d4 2. Dxé4#
1. … é3 2. Dxd5#
1. … Rd4 2. Dh8#
Ce chef d’oeuvre vous donne un petit avant-goût des problèmes modernes « à mats changés ».

PROBLEMES A RESOUDRE

21 – F. Sackmann
Deutsche Arbeiter Schachzeitung 1909

pb021.JPG

Mat en deux coups

Très (trop?) facile

22 – W.A. Shinkman
Deutsche Schachblätter 1909

pb022.JPG

Mat en 2 coups

Un Bristol assez particulier basé sur un futur clouage …

23 – B. Harley
Globe 1911

pb023.JPG

Mat en 3 coups

Un grand classique qui devrait vous faire « vibrer » :

Envoyez vos solutions avant le 30 Juin 2006 à :
solution@echecs-saverne.net

SOLUTIONS DE MAI 2006

15 : 1. f3! b4 2. Fé1 Fa4 3. Fxb4! (pré-dépate le RN) b5 4. Ff6 b4 5. Fg7#. Pas de difficultés (PG)

16 : Essai 1. Té5? Fa8!! 2. Té8+ Rb7 3. Cç4 pat! Donc : 1. Tf5! (menace 2. Tf8+ Rb7 3. Cç5 ou Cf5 suivi du mat) 1. … Fa8 2. Tf8+ Rb7 3. Fé8! Rç8 4. Fç6#. Joli (PG).

17 : 1. Fh8!! (menace 2. Tç8! et 3. Tç1#) 1. … Fh1 Kling 2. Rg1 (menaçant 3. Tf1#) g2 3. Tf6! déclouant le PNb2, b1=D+ 4. Tf1#. La deuxième variante explique la clé en h8 (et non en g7) : 1. … Fxé2+ 2. Rxé2 g2 3. Tg8 g1=D 4. Txg1#. M’a donné du fil à retordre !! La clé est subtile, j’en ai essayé beaucoup d’autres … (PG).

Bravo à Pierre qui fait un sans faute dans cette série un peu difficile d’après plusieurs « lecteurs ».

SCORES ATTEINT
P. Gondolf, 45
J.P. Gerber, 37
J. Daniel, 30

– Cercle d’Echecs Saverne –

Une réflexion sur “ LE COIN DU PROBLEME JUIN 2006 ”

  1. Le problème 23 est superbe ! Ca vaut le coup de creuser la solution !
    Faites fonctionner vos méninges !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.