LE COIN DU PROBLEME SEPTEMBRE 2006

Quelques problèmes à résoudre

Après la période estivale, nous abordons la nouvelle saison avec une petite série de problèmes comportant tous un point commun : une clé brillante. Loin des fades Sudoku, qui nous ont envahis tout l’été, vous allez enfin retrouver les sensations fortes qui font le bonheur des solutionnistes !

Niveau I Débutants :

Le 24 du génial Fritz Giegold demande un gros investissement (non en temps mais en bois !) :

24 – Fritz GIEGOLD
»Kristall » n°6 1962

pb024.JPG

Mat en 2 coups

Le 25, du même auteur, comporte une idée analogue :

25 – Fritz GIEGOLD
Schach-Echo 1967

pb025.JPG

Mat en 2 coups

Niveau II : Difficiles :

Le 26, du grand William A. Shinkman, comporte une superbe clé d’embuscade, mais j’en ai peut-être déjà trop dit …

26 – W. A. SHINKMAN
Dubuque Chess Journal 1871

pb026v.JPG

Mat en 2 coups

Le 27 autorise, après la clé, deux échecs au Roi blanc. Vous apprécierez les mats par batterie.

27 – Alain C. WHITE
Good Companion 1920

pb027.JPG

Mat en 2 coups

Niveau III : Diaboliques !

Le 28 est basé sur le double contrôle de la batterie blanche F/T par les pièces noires. La clé, d’embuscade, est de toute beauté.

28 – I.A. SCHIFFMANN
1er Prix Bristol Times & Mirror 1927

pb028.JPG

Mat en 2 coups

Je termine avec le 29, absolument déconcertant, où, toutefois tous les coups noirs sont pourvus avant la clé : existe-t-il un coup d’attente ?

29 – Walter von HOLZHAUSEN
Deutsches Wochenschach 1909

pb029.JPG

Mats en 2 coups

Envoyez vos solutions avant le 30 Septembre 2006 à :
solution@echecs-saverne.net

SOLUTIONS DE JUIN 2006

21 : 1. Ta3! Rf6 2. Db3#. sur tout autre coup du RN : 2. De3#.

22 : 1. Df8! (menace 2. Tf5#) Te4 2. Dd6# et si 1. … Re4 2. Df5#

23 : 1. Fh1!! (menace 2. Dxb3#)
1. … Cge6 2. Dg2+ Tb2 3. Da8# (si 2. … Ra3 3. Ta1#)
1. … Cfe6 2. Da8+ Ta3 3. Dg2# (si 2. … Rb2 3. Da1#)
Les manoeuvres sont échangées sur les deux défenses. Le problème est superbe et la clé bien cachée. Ca aide pas mal quand même quand on sait quel thème doit être réalisé (PG).

Il y a quelques années, j’ai trouvé sur internet un article en anglais du compositeur américain Milan R. Vukcevich : “The Beauty of Bristol” (from: Mat Plus No.1. Spring 1994 ). Cet auteur-compositeur (M.R.Vukcevich) écrit : Imagine that you are a writer. The clearest, the easiest and most natural way to express yourself is by writing prose. It is much more difficult to express yourself writing poetry. Rhymes and cadences get in the way of accuracy. But if you have talent, and you work hard, the result will be a passionate and lyrical statement. In other words, the composers of Bristols are poets, and the rest write prose.”
Je pense que cette opinion est un peu exagérée. Qu’en pensez vous ?
Jean-Paul Gerber
Milan Vukcevic fut le plus grand compositeur du XXième siècle. Il aborda tous les genres de la composition (il fut même MI pour la partie). Il voua une véritable passion pour le thème Bristol et ses propos sont volontairement provocateurs afin d’inciter le lecteur à approfondir le sujet. (CW).

SCORES ATTEINTS

P. Gondolf, 60
J.P. Gerber, 52
J. Daniel, 30

Cercle d’Echecs Saverne – Marathon 2017 le 21-22 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.