LE COIN DU PROBLEME OCTOBRE 2006

En ce mois de Marathon, il me semble opportun de vous présenter quelques problèmes « kilométriques ». Les multicoups ne sont pas nécessairement plus difficiles que certains deux-coups (je pense notamment à ceux que je vous ai fait subir le mois dernier).
Dans le 30, il est facile de voir que c¹est le FB qui va mater en g2, après un futur soutien blanc de la case h2.

30 – V. BARTOLOVIC
Prix, Problem 1951

pb030.JPG

Mat en 8 coups

Le solutionniste sera d’abord tenté par la manoeuvre 1. Tg2, 2. Fç1 3. Fd2 4. Fé1 5. Ff2 6. Fg1 7. T joue et 8. Fg2#, les Noirs n¹ayant en apparence aucune possibilité de contre-attaque . Mais les Noirs disposent d’un plan de secours plutôt amusant : il vont s’auto-pater en enfermant leur propre Fou. Vérifions : 1. Tg2? Fb7 2. Fç1 Fç8 3. Fd2 Fd7 4. Fé1 Fé8 5. Ff2 Fh5! 6. Fg1 g6!! 7. T joue et les Noirs sont pat ! Nous avons déjà étudié cette idée dans une chronique précédente : il s’agit de la manoeuvre kling. La solution consiste à ramener le RB (et non le Fou !) en g1, selon la manoeuvre : 1. Fa1! 2. Rb2 3. Rç1 4. Rd1 5. Ré1 6. Rf1 7. Rg1 et 8. Fg2#. Le déblocage du PNa4 empêche toute nouvelle tentative d’auto-pat.

Le 31 va faire hurler les joueurs d’Echecs : un unique Cavalier blanc va venir à bout de toute l’armée adverse.

31 – O. T. BLATHY
The Chess Amateur 1922

pb031.JPG

Mat en 12 coups

Le premier coup est « obligatoire » (sous peine de tsunami !) : 1. Cf4+ Rc5 et maintenant on aimerait bien jouer le RB en é4 suivi du mat en d3. Il faut donc nettoyer au préalable l’échiquier :
2. Cé6+ Rd5 3. Cxç7+ Rç5 4. Cxa6+ Rd5 5. Cç7+ Rç4 6. Cé6+ Rd5 7. Cf4+ Rç5.
Nous nous retrouvons à la case départ, mais avec quelques pièces noires agressives en moins sur l’échiquier. Il reste encore à affronter les dernières balles adverses :
8. Ré4! (menace 9. Cxd3#) d5+ 9. Re5 Ff6+ 10. Ré6 Cd8+ 11. Rd7! cette fois -ci les Noirs n’ont plus de munition !! Le mat en d3 ou d7 est inévitable. Ce problème ne présente aucune difficulté de résolution, tous les coups blancs étant quasi-forcés.

Deux problèmes à résoudre :

Le 32 ne présente aucune difficulté et sa solution est plutôt amusante :

32 – G. BRIDGWATER
Chess 1936

pb032.JPG

Mat en 6 coups

Le 33 est plus court et beaucoup plus difficile. La solution , linéaire, constitue une belle surprise.

33 – K.A.L. KUBBEL
St. Petersbourg Herald 1906

pb033.JPG

Mat en 4 coups

Envoyez vos solutions avant le 31 Octobre 2006 à :
solution@echecs-saverne.net

SOLUTIONS DE SEPTEMBRE 2006

24 : 1. Dd5+!! un joli sacrifice
1… Rxd5 2. Tb5#
1… Txd5 2. Cé4#
1… Fxd5 2. Cd3#

25 : 1. Fg2! Blocus
1… Txg2 ou hxg2, ou Fg7 joue 2. Cf3#
1… Fxg2 2. Cxe2#
1… Rxg2 2. Txg7#
1… Fxd4 2. Fxd4#

26 : 1. Da1!! Blocus
1… Dxa1+ ou Fb2+ 2. c3#
1… Db2+ 2. Fc3#
1… Fxd2 2. Dxb1#
1… Dxc2 2. Dxç1#
Le problème le plus surprenant à mon sens (JM)

27 : 1. Dg1!! blocus belle clé d’embuscade
1… Cf1 joue 2. Da1#
1… Cg2 joue 2. Dg7#
1… Rf6 2. Dd4#

28 : 1. Df3!! (menace 2. Cb4#)
1… Dxf3+ 2. Te4#
1… Txf3 2. Tg4#
Deux magnifiques variantes de batterie.
1… Rb3 2. Cc1#
1… b1=D 2. Tc2#

29 : 1. Df1!! blocus, une clé stupéfiante qui donne deux fuites au RN, et nous retrouvons les deux mats 2. Cb1# ou 2. Ce4# selon la réponse noire.

SCORES ATTEINTS

P. Gondolf, 90
J.P. Gerber, 82
J. Morette, 30
J. Iglesias, 30
J. Daniel, 30

Cercle d’Echecs Saverne – Marathon 2017 le 21-22 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.